Articles

Douleur neuropathique : Classification.

A screenshot of a cell phone

Description automatically generated

(Finnerup et al., 2016)

But: Évaluer et mettre à jour la classification pour la dénomination de douleur neuropathique..

Méthode: Consensus d’experts après revue systématique.

Résultats:

Légende:

a) L’histoire, incluant des descripteurs de douleur, la présence de symptômes à type de sensation non douloureuses, et des facteurs aggravants ou améliorants, suggérant une douleur liée à une lésion neurologique et pas d’autre cause telle que l’inflammation ou des dommages des tissus non neuraux. La lésion ou pathologie suspectée est reportée comme associée à une douleur neuropathique incluant une relation spatiale et temporelle de la pathologie ; comprenant la douleur de névralgie paroxystique du trijumeau.

b) La distribution de la douleur rapportée par le patient est en adéquation avec la lésion ou pathologie suspectée.

c) La zone des changements de sensation peut s’étendre au-delà, être dans, ou se recouper avec la zone de la douleur. La perte de sensation est souvent nécessaire, mais ou l’allodynie de contact ou thermique peut être l’unique trouvaille lors de l’examen au lit du patient. Les phénomènes gâchette dans la névralgie trigéminale peut compter comme un signe sensitif. Dans certains cas, les signes sensitifs sont difficiles à mettre en évidence bien que la nature de la lésion ou pathologie soit confirmée ; pour ces cas le niveau « probable » reste approprié, si un test diagnostique confirme la lésion / pathologie du système nerveux somatosensitif.

d) Le terme “définitif / certain”, dans ce contexte signifie “douleur neuropathique probable avec des tests confirmatoires” car la localisation et la nature de la lésion / pathologie ont été confirmés pour pouvoir expliquer la douleur. La douleur neuropathique “définitive / certaine” es une douleur complètement compatible avec une douleur neuropathique mais cela n’établit pas le lien de causalité.

Limitations : Consensus d’experts

En pratique : Suivre le diagramme pour connaitre le niveau de confiance par rapport aux douleurs neuropathiques. Pour diagnostiquer de façon certaine une douleur neuropathique une imagerie, une biopsie ou d’autres tests médicaux sont impératifs.

Finnerup, N. B., Haroutounian, S., Kamerman, P., Baron, R., Bennett, D. L. H., Bouhassira, D., … Jensen, T. S. (2016). Neuropathic pain: An updated grading system for research and clinical practice. Pain, 157(8), 1. https://doi.org/10.1097/j.pain.0000000000000492

Laisser un commentaire