Articles

L’exercice dans le traitement du SFP. Revue Cochrane

(Van der Heijden, Lankhorst, Van Linschoten, Bierma-Zeinstra, & Van Middelkoop, 2015)

But : Évaluer les effets (bénéfices risques) de la thérapie par les exercices visant à réduire la douleur et augmenter la fonction du genou chez les personnes présentant un syndrome femoro-patellaire.

Méthodes : Revue Cochrane d’essais contrôlés randomisés au sujet des exercices pour le SFP. 2 relecteurs indépendants, critères de jugements : douleur lors des activités et douleurs habituelles (au court terme <3mois) ; douleur lors des activités et douleurs habituelles (au long terme >3 mois) et récupération (long terme). 31 études hétérogènes 1690 participants avec un SFP inclus.

Résultats : Ex vs contrôle : Les données de 5 études (375 participants) étaient en faveur des exercices pour la douleur lors d’activités sur le court terme. L’intervalle de confiance incluait le MCID de 1,3 indiquant la possibilité de réduction de la douleur cliniquement significative. Les mêmes résultats s’appliquaient pour la douleur usuelle (cour et long terme), et la douleur lors d’activités (au long terme). Le regroupement de données de 7 études (483 participants) était en faveur des exercices pour les capacités fonctionnelles (cour-terme). Amélioration de la fonction cliniquement pertinente au long terme 12 mois. Travail de la hanche et genou : les données de 3 études (104 participants) étaient en faveur des exercices combinés pour la douleur au court terme dans les activités et l’intervalle de confiance était cliniquement significatif. Idem pour la douleur habituelle (court terme). Une étude (49 participants) a trouvé une réduction cliniquement importante de la douleur dans les activités au long terme pour les exercices de genou et hanche. Bien que la tendance fût en faveur de la combinaison des exercices hanche et genou, les preuves pour une amélioration de la fonction (court et long terme) et la récupération (une étude) ne montraient pas qu’une des approches était supérieure.

Limites : hétérogénéité.

En pratique : Cette revue a trouvé des preuves de très faible qualité mais cohérentes que la rééducation par les exercices pour le SFP pouvait résulter en une réduction importante de la douleur et de la fonction tout en améliorant la récupération à long terme. Cependant, il n’y a pas assez de preuves pour déterminer le meilleur type d’exercices et nous ne savons pas si ce résultat s’applique à toutes les personnes ayant un SFP. Il y a quelques preuves de très faible niveau que les exercices de hanche combinés à ceux du genou soient plus efficace pour réduire la douleur et améliorer la fonction que les exercices de genoux seuls.

Van der Heijden, R., Lankhorst, N., Van Linschoten, R., Bierma-Zeinstra, S., & Van Middelkoop, M. (2015). Exercise for treating patellofemoral pain syndrome (Review). Cochrane Database of Systematic Reviews, (1), 199. https://doi.org/10.1002/14651858.CD010387.pub2.www.cochranelibrary.com

Laisser un commentaire