Articles

Le massage pour la lombalgie

(Furlan, Giraldo, Baskwill, Irvin, & Imamura, 2015)

Buts : Évaluer les effets du massage dans le traitement de la lombalgie non spécifique.

Méthodes : Revue systématique d’essais contrôlés randomisés, sur des patients lombalgiques, comparant les traitements : inactifs (supposés inefficaces) ou modalités actives. Critère de jugements principaux = douleur et fonction, < ou > à 6 mois. Critères de jugements secondaires : amélioration globale, satisfaction du patient, qualité de vie, et statut relatif au travail. Méthodologie cochrane. Total de 3096 patients.

Résultats : Évènements indésirables : Rien d’autre qu’une augmentation des symptômes dans 5 à 25% des patients.

Limites : Attribution aux groupes, données incomplètes, report de données sélectif, financement pas indiqué …

En pratique : Nous avons une confiance très limitée dans l’efficacité du massage dans le traitement de la lombalgie. Pour la lombalgie aigüe, le massage pourrait peut-être améliorer la douleur mais pas la fonction en comparaison à un traitement inactif sur le court et long terme. Pour la lombalgie subaigüe et chronique, le massage semble améliorer la douleur et la fonction à court mais pas à long terme lorsqu’il est comparé à des traitements inactifs. Lorsque comparé à des traitements actifs, le massage semble améliorer la douleur à court et à long terme, mais n’améliore pas la fonction à court moyen long terme. Il n’y a que des effets indésirables mineurs avec le massage. Les effets du massage pour les patients avec une lombalgie non spécifique, aigüe, subaigüe ou chronique ont été retrouvés sur une courte période pour les résultats sur la douleur.

Furlan, A. D., Giraldo, M., Baskwill, A., Irvin, E., & Imamura, M. (2015). Massage for low-back pain. Cochrane Database of Systematic Reviews, 2017(12). https://doi.org/10.1002/14651858.CD001929.pub3

Laisser un commentaire