Articles

Introduction aux effets placebo et nocebo sur la démangeaison et la douleur par suggestions verbales

(Van Laarhoven et al., 2011)

Buts : Étudier les effets placebo et nocebo induits par suggestion verbale sur la démangeaison et la douleur.

Méthode : 105 femmes ont été assignées à l’un des 4 groupes: (démangeaison nocebo n=36 vs contrôle n=20 ou douleur nocebo n=33 vs contrôle n=16). Les sujets groupes démangeaison / douleur nocebo étaient avertis par une suggestion verbale que 95% des individus sains allaient ressentir démangeaison / douleur et les groupes contrôles une suggestion neutre suggérant que seulement 5% pouvaient expérimenter une démangeaison et 5% de la douleur et sinon ne ressentiraient rien. Tous les groupes ont été testés pour les stimuli mécaniques (Filaments de Von Frey), stimuli électriques ionophorèse d’histamine. Ensuite les groupes nocebo ont eu un nouveau stimulus d’ionophorèse ; avec soit une suggestion placebo suggérant une réduction de la démangeaison/ douleur ou contrôle avec le même gel mais une suggestion que tout le monde ressent démangeaison ou douleur mais pas l’autre selon le groupe. Tous les groupes ont rempli une EVA de douleur et de démangeaison avant et toutes les 30sec pendant et après le test.

Résultats : Les sujets ayant reçu une suggestion verbale induisant une attente plus importante de douleur ont reporté plus de douleur que les sujets ayant reçu une suggestion induisant une attente de moindre douleur. Les sujets ayant reçu une suggestion verbale d’attente de démangeaison avaient des niveaux de démangeaison plus importants que ceux ayant eu une suggestion d’attentes faibles de démangeaison. L’effet nocebo induit par suggestion verbale est apparu plus fort pour la démangeaison que la douleur. Les niveaux de démangeaison ont diminué d’autant plus que les suggestions de la réduction de démangeaison étaient données par rapport aux suggestions de réduction de la douleur. Alors que la réduction de la démangeaison n’était pas significative lorsqu’il était suggéré que la démangeaison était réduite en comparaison aux suggestions neutres et idem pour la douleur.

Limite : Uniquement des femmes, d’une université des Pays-Bas, échantillon petit. Partie 2 possible effet d’habituation à l’histamine. Le contexte de laboratoire peut-être un facteur confondant. Manque un groupe contrôle sans attentes. Uniquement sujets sains. Taille d’effet faible MIDC non atteint, niveaux de démangeaison / douleur faibles en général.

En pratique : La démangeaison / douleur peut être induite simplement par suggestion verbale. La perception de différents stimuli ambigus peut être influencée par les suggestions négatives de telle façon qu’une attente négative peut influencer l’intensité de la démangeaison ou douleur ressentie.

Van Laarhoven, A. I. M., Vogelaar, M. L., Wilder-Smith, O. H., Van Riel, P. L. C. M., Van De Kerkhof, P. C. M., Kraaimaat, F. W., & Evers, A. W. M. (2011). Induction of nocebo and placebo effects on itch and pain by verbal suggestions. Pain, 152(7), 1486–1494. https://doi.org/10.1016/j.pain.2011.01.043

Laisser un commentaire