La première consultation de kinésithérapie: le bilan

Lorsque l’on consulte un kinésithérapeute pour la première fois, il peut être difficile de savoir à quoi s’attendre et comprendre ce qu’il va se passer et pourquoi. Ce post a été écrit pour fournir un aperçu d’une première consultation et des explications sur le bilan.

Pourquoi votre kinésithérapeute va effectuer un bilan?

La sécurité avant tout.

« Primum non nocere »

  1. Ces citations illustrent bien l’aspect le plus important du soin médical. Le rôle premier d’un soignant est de s’assurer de ne pas causer plus de mal que de bien. C’est la raison pour laquelle le soignant va continuellement chercher s’il n’y a pas une pathologie grave qui pourrait ressembler à un problème musculosquelettique « habituel » (lombalgie, cervicalgie, tendinopathie, entorse …) qui pourrait en réalité être une maladie grave / urgente qui requiert un traitement médical pour éviter des conséquences mortelles ou des séquelles irréversibles. Quelques exemples pourraient être des cancers, fractures, infections ou pathologies inflammatoires …
    C’est pourquoi votre kinésithérapeute va vous poser de nombreuses questions sur vos antécédents médicaux, votre problème, et même parfois des questions plus personnelles / intimes pour avoir toutes les informations dont il aura besoin pour s’assurer qu’il peut vous aider en toute sécurité et qu’il n’a pas besoin de vous référer vers un autre soignant (un médecin, un spécialiste, aux urgences, etc). Cela se fait en continu tout au long de votre parcours médical, car certaines maladies évoluent et peuvent ne pas se manifester initialement. C’est pourquoi ce screening est un processus continu.
  2. Il vous posera aussi des questions sur votre vie en général pour vous connaître mieux. Cela est aussi important car les meilleurs résultats sont obtenus grâce à des soins personnalisés. D’où le fait que votre kinésithérapeute sera en mesure de mieux vous aider s’il vous connaît mieux. De plus, pour certaines pathologies, les personnes devraient se voir proposer des plans de traitement différents selon leur mode de vie ou leur contexte psycho-social. Par exemple, on sait que l’anxiété joue un rôle important dans les douleurs persistantes. De ce fait, votre kinésithérapeute peut vous poser des questions sur votre perception du problème, votre niveau de stress, etc, pour savoir ce qui sera le plus approprié pour vous et ce qu’il pourra vous proposer.
  3. Il va aussi sélectionner avec attention les tests qu’il va choisir de réaliser pour avoir une bonne compréhension de votre problème, comment vous le gérez, et évaluer où vous en êtes actuellement du point de vue de vos symptômes et vos capacités. Cela, dans le but de créer la rééducation la plus adaptée pour vous à cet instant donné et pouvoir monitorer vos progrès dans le temps. Il utilisera un raisonnement complexe en utilisant toutes les informations à sa disposition pour vous aider de la façon la plus appropriée selon vos besoins, vos préférences, les connaissances scientifiques actuelles et son expertise et réajuster le traitement au fil du temps.
  4. Ce processus est partagé avec vous. Vous êtes un membre à part entière, un égal qui joue un rôle majeur. En tant qu’être humain, vos ressentis, émotions, pensées, comportements, et votre participation auront une grande influence sur le processus. C’est pourquoi votre professionnel de santé cherchera à faire en sorte que vous ayez la meilleure expérience possible. L’équipe médicale sera de ce fait capable de vous aider au mieux à gérer votre problème et son impact dans votre vie de façon optimale.
  5. Votre kinésithérapeute et vos professionnels de santé en général travaillent avec vous et pour vous. Ils seront curieux et vous demanderont si vous avez des questions, des inquiétudes ou d’autres choses auxquelles ils peuvent répondre, vous rassurer ou vous aider. Cependant la médecine n’est pas une science parfaite et est constituée de nombreuses incertitudes. Pour cette raison, parfois les soignants ne seront pas en mesure de vous répondre de façon définitive. Ils pourront à la place vous expliquer leurs hypothèses, l’état des connaissances scientifiques actuelles au sujet de votre question, et ce qui peut être fait et comment.

    La première session a donc pour but de mieux vous connaitre, se mettre d’accord sur ce qui peut vous être proposé et vous aider / guider dans votre parcours de soin pour que vous vous sentiez soutenu et accompagné autant que possible.

    J’espère que ces informations vous aideront et vous auront fourni des informations sur votre première séance de kinésithérapie musculosquelettique.


Prenez soin de vous

Clément

Laisser un commentaire